Freaks, Adam Stein & Zach Lipovsky (2018)

🍦

ChloĂ© a 7 ans. Elle vit dans avec son père dans une maison complètement calfeutrĂ©e, elle n’a pas le droit de sortir, de parler avec les voisins et elle rĂ©pète son rĂ´le, elle s’appelle Eleanore Reed, elle a sept ans et son sport prĂ©fĂ©rĂ© est le baseball. Quand son père (Emile Hirsch) un brin tyrannique s’endort, des Ă©vĂ©nements ont lieu autour de la maison, notamment le passage d’un vieux marchand de glaces (Bruce Dern). Un jour, ChloĂ© commet l’irrĂ©parable, elle accepte une glace au chocolat de la part de sa voisine et, pour ce, elle ouvre la porte. Le voile est en train de se lever, la vĂ©ritĂ© apparaĂ®t peu Ă  peu : ChloĂ© appartient Ă  une branche divergente de l’HumanitĂ©, les Freaks (traduits anormaux en politically correct Ă  destination des mĂ©dias) que les normaux traquent et exĂ©cutent sans hĂ©siter.

Freaks est une sĂ©rie B Ă  petit budget (les rĂ©alisateurs estiment que les effets spĂ©ciaux, 250 plans, ont coĂ»tĂ© au final moins de 2000 dollars) qui trouve sa source dans le roman Charlie de Stephen King (je ne noterai pas les points communs, ce serait fastidieux) et les X-men originels, ceux nĂ©s des traumatismes de la Seconde guerre mondiale qui provoquent la peur et le refus de l’autre, car il sont diffĂ©rents, mais surtout plus puissants.

C’est un petit film, avec somme toute de petites ambitions et qui essaye de traiter la thĂ©matique des mutants sous un angle diffĂ©rent, peut-ĂŞtre plus familial, plus intimiste. Paradoxalement, c’est Ă  mon sens, pas ce qu’il y a de plus rĂ©ussi dans le film. A contrario, les rĂ©alisateurs esquissent le portrait ambiguĂ« d’une implacable tueuse de monstres (Grace Park) que j’ai trouvĂ© très rĂ©ussi.

Je le conseille, parce que c’est bien de retrouver le goĂ»t pour ces films Ă  petits budgets, inventifs, sincères, filmĂ©s avec amour et une vraie envie de casser la plupart des codes hollywoodiens actuels. Je le rangerai un peu dans la mĂŞme boĂ®te que Chronicle et Brightburn, mais si c’est Ă  mon sens beaucoup moins abouti (ce qui n’explique pas entièrement le budget très serrĂ©).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s