Killing, Shin’ya Tsukamoto (2018)

°

Un jeune samouraï sans maître (Sôsuke Ikematsu, intense) s’est installé dans un village où il aide aux récoltes et s’entraîne au sabre de bois (bokken) avec un garçon plus jeune, dont on sent bien qu’il n’a pas envie de finir sa vie comme riziculteur. Un jour, ils assistent à un duel dans un cimetière. Plus tard, ils rencontrent le vainqueur (incarné par le réalisateur Shin’ya Tsukamoto, impérial) qui se rend a Edo pour une mission de la plus haute importance et cherche des hommes pour l’accompagner. L’arrivée de bandits à proximité du village va contrarier ses plans.

Killing est un film de samouraïs comme Valhalla Rising est un film de vikings. Et je pourrais en rester là.

Sauf que je n’ai pas beaucoup aimé Killing, contrairement au film de Nicolas Winding Refn (qui n’était pas parfait pour autant, je le reconnais bien volontiers). J’en comprends les références (je crois), et l’intention fort louable (me semble-t-il) ; j’en loue l’ambition quasi philosophique, mais je me suis un peu ennuyé (pourtant ça ne dure qu’une heure et vingt minutes). A la huitième crise d’hystérie de Yû Aoi, qui a certes de bonnes raisons de sombrer dans l’hystérie, j’ai un peu commencé à fatiguer, pour le dire poliment. Après, c’est un film intéressant, qui dit des choses sur le classique d’Akira Kurosawa Les Sept samouraïs, qui semble aussi se référer au Tuer de Kenji Misumi, autre grand classique du film de sabre. On retrouve évidemment des échos au Zatoichi originel, toujours de Kenji Misumi. C’est aussi un film étouffant, avec de rares scènes de violence totalement explosives comme sait si bien les filmer Tsukamoto. Et des scènes contemplatives longues qui donnent un drôle de rythme au film. Le montage ne m’a pas convaincu, il repose sur un procédé technique (un fragment de la scène-clé ouvre le film et revient régulièrement) qui m’a semblé éculé, émoussé depuis bien longtemps.

En termes de trigger warnings, la liste est assez complète, il n’y a donc pas besoin de la dresser.

Un commentaire sur “Killing, Shin’ya Tsukamoto (2018)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s