Ginger Snaps, John Fawcett (2000)

gingersnaps

Dans une petite ville canadienne (anglophone), un loup-garou sévit en bouffant les chiens familiaux. Tout le monde vit sous le règne de la bête. Pendant ce temps-là, deux soeurs très unies, Brigitte (Emily Perkins) et Ginger (Katharine Isabelle, en photo) découvrent les joies du lycée, des menstruations et des garçons dont la seule expertise est le dépucelage de jeunes idiotes qui croient au grand amour. Une nuit, l’impensable arrive : Ginger est infectée par la bête… qui ne survit pas à leur « collision » frontale.

Dans la catégorie petite série B sans prétention, Ginger Snaps tient absolument toutes ses promesses en livrant dans le même temps un portrait touchant, bien vu, du spleen adolescent. Emily Perkins est formidable, Katharine Isabelle joue de ses charmes naturels non sans second degré. Et Mimi Rogers, en maman à bigoudis toujours prête à parler sexualité avec ses deux fifilles, livre une prestation hallucinante. Elle est à se tordre de rire.

Mineur, sans aucune doute, mais franchement sympathique, Ginger Snaps plaira à tous les fans de la série Supernatural.

Un commentaire sur “Ginger Snaps, John Fawcett (2000)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s