Immonde ! | Elizabeth Holleville | Glénat


(Ouvrage reçu en service de presse)

A Morterre, petite ville industrielle des Vosges il se passe des choses étranges. Notamment autour de l’usine de l’Agemma ou est extrait et utilisé le Tomium (l’a-Tomium, blague belge qui part dans le mur ?). L’ambiance est lourde et certaines personnes ont même vu Anne Lauvergeon des monstres. Nour (dont le père travaille sur le site) va mener son enquête.

Un dessin qui évoque (mais de loin seulement) Charles Burns, des monstres, des tentacules, les dangers du nucléaire civil… tous les ingrédients ou presque étaient réunis pour me séduire.

Alors ?

Epic fail, comme on dit après avoir fait 3 avec autant de D6.

D’abord le dessin, évidemment on pense à Charles Burns, mais un Charles Burns pressé, au trait imprécis (en fait, tout le contraire de Charles Burns). Certaines images font carrément bâclées. D’autres sont incompréhensibles au premier regard. Bravo pour la fluidité.

Ensuite on se penche sur la narration, et disons que ça coince ici et là. Il y a plein d’images, de séquences qu’on ne comprend tout simplement pas tant elles sont maladroites.

Et puis on s’intéresse de près au scénario et là c’est très dur si on a passé l’âge mental de douze ans (ce qui est en plus n’est probablement pas mon cas) : un espèce de mélange foireux de Dark (la série télé allemande) pour le cadre atomique et de Stranger Things (la série télé marrante un temps qui est devenue tellement moisie qu’on a de la peine pour ceux qui la défendent encore) pour la bande de copains immatures qui mènent l’enquête. Et puis, pour finir en beauté, il y a le coup de grâce : cette volonté d’être inclusive à tout prix, d’être politically correct jusqu’à l’accident industriel. Tout tombe comme un cheveu sur la soupe : la famille issue de l’immigration, le personnage queer qui n’a littéralement rien dans le slip. C’est presque embarrassant tant ces éléments sont introduits avec maladresse et naïveté.

En résumé, le nucléaire c’est pas bien, le capitalisme c’est pas bien (voire dangereux), le racisme c’est pas bien, l’homophobie c’est pas bien.

Et donc Immonde ! c’est pas bien, c’est du sous-sous Charles Burns. Préférez l’original et notamment son chef d’œuvre Black Hole.

PS : (commentaire du lendemain) j’ai sans doute trop voulu l’aimer par anticipation cette bédé, d’où la mesure de ma déception.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s