The belly button of the world – don’t clap…

Entre deux trois plongées, façon sous-marin, en écriture de scénario(s), (chaque fois deux, trois… voire quatre heures), j’écoute Goran Bregovic… Pour le moment, je ne me lasse pas de ce morceau épique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s