The belly button of the world – don’t clap…

Entre deux trois plongées, façon sous-marin, en écriture de scénario(s), (chaque fois deux, trois… voire quatre heures), j’écoute Goran Bregovic… Pour le moment, je ne me lasse pas de ce morceau épique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s